JavaScript is disabled in your web browser or browser is too old to support JavaScript. Today almost all web pages contain JavaScript, a scripting programming language that runs on visitor's web browser. It makes web pages functional for specific purposes and if disabled for some reason, the content or the functionality of the web page can be limited or unavailable.
vieraskieliset / en-francais

Convertissez-vous donc, et vivez

Siionin Lähetyslehti
vieraskieliset / en-francais
29.12.2014 14.51

Juttua muokattu:

1.1. 23:50
2020010123500420141229145100

Dieu prend soin de ses en­fants com­me un ber­ger prend soin de sa trou­pe. Il nous cherc­he, nous soig­ne et nous don­ne à man­ger. Le Bon Ber­ger n’évite pas les pécheurs et ne les chas­se pas, en re­vanc­he, il les ai­me et les ap­pel­le. Dieu a com­pas­si­on aux mal­heu­reux et aux péni­tents dans son règne.

Le sen­tier de la vie n’est pas tou­jours fa­ci­le à suiv­re. Il est iné­vi­tab­le d’éprou­ver les re­vers dans la vie. Nous ne som­mes pas non plus tou­jours ob­éis­sants à des con­seils de la Bib­le qui nous ai­dent à res­ter sur le che­min de la vie. Plu­sie­urs s’écar­tent de ce che­min. Cela peut ar­ri­ver à un in­di­vi­du ou bien à un peup­le en­tier.

Le Prophè­te Ézéchiel était un prêtre du temp­le de Jéru­sa­lem. Dieu lui avait don­né une tâche spéci­a­le. Le roi Ne­bu­cad­net­sar bat­tit la vil­le de Jéru­sa­lem en 587 av. J.-C. Après la con­quê­te, les ha­bi­tants de Jéru­sa­lem ont été em­menés cap­tifs à Ba­by­lo­ne. Le Prophè­te Ézéchiel a éga­le­ment dû al­ler à Ba­by­lo­ne où sa tâche con­sis­tait à être le prophè­te et à con­dui­re son peup­le com­me un trou­pe­au. Il a con­solé le peup­le en pro­met­tant que le Dieu lui don­ne­rait la pos­si­bi­lité de re­tour­ner dans son pays d’ori­gi­ne.

Dieu rep­rit sou­vent le peup­le sur le péché et le prévint des consé­qu­en­ces du péché par des prophè­tes. Ézéchiel mont­ra clai­re­ment que cha­cun est seul res­pon­sab­le de ses ac­tes. « Le fils ne por­te­ra pas l’ini­quité de son père, et le père ne por­te­ra pas l’ini­quité de son fils » (Ezé. 18 : 20).

Ézéchiel re­çut une pa­ro­le de Dieu qui décrit com­ment Dieu prend soin de ses en­fants com­me un ber­ger de sa trou­pe. Le Bon Ber­ger cherc­he ce­lui qui a été per­du, for­ti­fie ce­lui qui est ma­la­de, fait paît­re son trou­pe­au dans un bon pâtu­ra­ge et lui don­ne à man­ger (Ezé. 34 : 14–16). Cet­te métap­ho­re évo­que l’ima­ge du psau­me du Can­ti­que de Da­vid bien fa­mi­lier (Ps. 23) et éga­le­ment une ima­ge de Jésus com­me le Bon Ber­ger qui don­ne sa vie pour ses bre­bis (Jean 10 : 11).

Dieu qui par­don­ne

Dieu ne veut pas qu’au­cun qui vit cont­re la vo­lonté de sa Pa­ro­le péris­se. Par cont­re, il veut que tout le mon­de se con­ver­tis­se et vive (2 Pier­re 3 : 9). Le Bon Ber­ger n’évite pas les pécheurs et ne les chas­se pas, en re­vanc­he, il les ai­me et les ap­pel­le. Ceux qui ont le plus be­soin de la grâce de Dieu sont les pécheurs. Jésus dit : « Ce ne sont pas ceux qui se por­tent bien qui ont be­soin de méde­cin, mais les ma­la­des » (Marc 2 : 17).

Se­lon la doct­ri­ne chrétien­ne de l’église luthé­rien­ne de Fin­lan­de, la re­pen­tan­ce est la péni­ten­ce et la crain­te que l’on éprou­ve lors­que l’on a com­mis des péchés. La re­pen­tan­ce sig­ni­fie éga­le­ment de croi­re à l’ab­so­lu­ti­on des péchés, c’est-à-dire, de croi­re que les péchés sont par­don­nés de­vant Dieu par la mort in­no­cen­te de Jésus Christ. La re­pen­tan­ce est sui­vie de la vo­lonté d’aban­don­ner les péchés et du chan­ge­ment de vie. Se­lon Ézéchiel, Dieu ne se rap­pel­le pas les péchés par­don­nés. Cela témoig­ne de la puis­san­ce in­compré­hen­sib­le de la grâce de Dieu.

Le liv­re d’Ézéchiel mont­re que si le jus­te ne suit pas le che­min de Dieu et choi­sit la voie des im­pies, il mour­ra. La seu­le ma­niè­re de quit­ter le ro­yau­me de Dieu est de se sou­met­t­re à la ten­ta­ti­on du péché. Après s’est re­pen­ti, l’hom­me viv­ra, il ne mour­ra pas (Ezé. 18 : 20).

Dieu met à l’épreu­ve not­re foi

Les en­fants d’Is­raël ont con­nu une péri­o­de dif­fi­ci­le lors­que qu’ils ont été em­menés cap­tifs. L’hom­me ou le peup­le a sou­vent les dif­fi­cultés de comp­rend­re le but des épreu­ves et des in­ten­ti­ons de Dieu. Les pens­ées de Dieu sont au-des­sus de nos pens­ées (Es. 55 : 8–9). Dieu voit be­au­coup plus loin que l’hom­me. Il di­ri­ge les pas du peup­le et par­le à l’hom­me à tra­vers des épreu­ves.

Le peup­le d’Is­raël s’est bat­tu cont­re la vo­lonté de la Pa­ro­le de Dieu et il n’est pas resté sur le che­min de la vie. Mais Dieu a eu com­pas­si­on de son peup­le. Il ne l’a pas détruit, mais il lui a fait ac­cordé sa grâce. L’amour de Dieu se di­ri­ge vers le mon­de pécheur. « Car Dieu a tant aimé le mon­de qu’il a don­né son Fils uni­que, afin que qui­con­que croit en lui ne péris­se point, mais qu’il ait la vie éter­nel­le » (Jean 3 : 16).

Le mes­sa­ge de la Pa­ro­le de Dieu est clair. L’hom­me qui a com­mis des péchés en­tend­ra : « Con­ver­tis­sez-vous donc, et vi­vez » (Ezé. 18 : 32). Qu­and l’hom­me croit l’évan­gi­le prêchés en Saint-Esp­rit, les péchés lui se­ront re­mis. Un co­eur de pier­re sera remp­lacé par un co­eur de chair (Ezé.36 : 26–27).

Vie dans le ro­yau­me de Dieu

Ézéchiel a con­solé le peup­le : « Vous ha­bi­te­rez le pays que j’ai don­né à vos pères; vous se­rez mon peup­le, et je se­rai vot­re Dieu. » (Ezé. 36 : 28). La péri­o­de que le peup­le d’Is­raël a pas­sé à Ba­by­lo­ne est ter­min­ée se­lon les pro­mes­ses de Dieu. Le peup­le s’est re­tourné dans son pays d’ori­gi­ne.

Les en­fants de Dieu sont les vo­ya­geurs et les étran­gers sur la ter­re (Hébr. 11 : 13). On suc­com­be au péché du­rant le vo­ya­ge, mais Dieu a com­pas­si­on aux mal­heu­reux et aux péni­tents dans son reg­ne.

Le but de l’en­fant de Dieu est la vie éter­nel­le dans la pat­rie céles­te. En re­ce­vant la rémis­si­on des péchés, on pos­sè­de déjà la vie éter­nel­le ici sur la ter­re. Dans les soins de Dieu, on ent­re un jour dans sa pat­rie céles­te où il y a ni le péché ni la mort.

Tex­te: Juha Sep­pä­lä

Tra­duc­ti­on: S. K.

Sour­ce: Jour­nal de Mis­si­on de Sion 6/2013

Jul­kais­tu rans­kan­kie­li­ses­sä kie­li­liit­tees­sä 11/2014.

19.7.2024

Herra on kuningas! Riemuitkoon maa, iloitkoot meren saaret ja rannat! Pilvi ja pimeys ympäröi häntä, hänen istuintaan kannattavat vanhurskaus ja oikeus. Ps. 97:1–2

Viikon kysymys